Aller en bas
Galatea Têtenjoy
Galatea Têtenjoy
PNJPoufsouffle
PNJ
Poufsouffle
le Lun 8 Avr - 18:21
Loin de s'offusquer des provocations du professeur, Noah continue de jouer la carte du petit rigolo prenant la chose du bon côté ! La pique lancée à son éducation fit mouche ! Même s'il se déroba du sujet, il venait de donner du grain à moudre à Galatea, qui ne manquerait pas d'en faire bonne farine. Elle avait totalement oublié jusque là que les parents du gamins étaient morts tous les deux et qu'ils avaient été éduqués, son frère et lui, par leur sœur ainée.

Mais avant que le professeur n'ait eu le temps de lancer quelques piques cinglantes afin de faire sortir le gamin de ses gonds, le voilà qui lance à la volée quelques sortilèges, brisant une fenêtre, le bouclier de protection de Galatea et... l'arrière de son propre crâne également. Levant immédiatement l'ensemble des sortilèges qui contraignaient le gamin, le professeur accourt à ses côtés afin de s'assurer qu'il n'ait pas de blessure significative.

Il n'a pas semblé éprouver de colère particulière, mais le sourire sur son visage témoignait d'un certain état d'exaltation. Passant sa main sur l'arrière de son crâne, Galatea s'enquiert de l'état du môme. Tu m'entends ? Des étoiles ? Douleurs aigües ailleurs qu'au crâne ? Il ne faudrait pas qu'il se soit cassé quelque chose tout de même. Malgré son tempérament et son caractère, Galatea reste une professeur sérieuse.

Joli résultat, dommage que tu n'ais pas réussi à matérialiser de bouclier...


Noah Jones
Noah Jones
Modération Serpentard
Modération
Serpentard
le Lun 8 Avr - 19:53
Noah n'a pas vraiment le temps de se satisfaire de ses sorts plutôt violents. Bien que le premier n'ait pas atteint la bonne cible, il ne peut qu'apprécier à sa juste valeur le spectacle d'une fenêtre qui explose sous son unique volonté. Et que dire du bouclier de la Professeur qu'il voit disparaître sous son assaut ? Mais l'explosion qui suit l'envoie directement s'écraser sur l'étagère derrière lui. Et bien qu'il ait eu le temps d'entourer sa tête de ses bras pour se protéger du choc, il doit bien admettre être tout de même sacrément sonné, d'autant plus que plusieurs ouvrages ont alors voulu lui tomber dessus.

Il se redressa tant bien que mal en position assise tandis que le Professeur Têtenjoy vérifiait probablement qu'il ne s'était pas ouvert le crâne. Il se dégagea de son contact, sans agressivité, tout en répondant à ses questions.

- Oui je vous entends Professeur. J'ai simplement la tête qui tourne légèrement.

Ou plus que ça. C'est vrai qu'il a bien du mal à regarder un point fixe sans avoir mal au coeur tellement tout semble tourner à une vitesse folle autour de lui. Il ferma les yeux quelques secondes, espérant ainsi reprendre ses esprits plus rapidement. S'il a l'habitude de ne pas être capable de se concentrer très longtemps sur quelque chose, là c'est tout simplement impossible. S'il s'écoutait, il se laisserait totalement aller au sol pour piquer un petit somme. Il s'endormirait probablement aussitôt. Au lieu de cela, il lutte pour conserver les apparences face à la Directrice des Poufsouffle. Il refuse de lui faire le plaisir de se laisser aller devant elle.

Alors malgré le fait qu'il sache pertinemment que ce n'est pas une bonne idée, il essaya de se relever, mais le sol reprit aussitôt sa course folle, le forçant à se rasseoir par terre rapidement dans un vertige survenu aussitôt. Un sourire forcé sur les lèvres, il lâche quelques mots sur le ton de l'humour.

- Je crois que je vais rester un peu là...

Au fond, il est tout simplement dépité. Parce qu'il vient de mettre fin au duel sans avoir pu ridiculiser davantage Têtenjoy. Pire encore, il est celui qui vient de se ridiculiser devant elle. Un Protego qui explose, il n'y a qu'à lui que ça arrive, pas vrai ? Se forçant à mettre les mots dans l'ordre pour poser une question construite, il prend tout de même la peine d'en savoir plus sur ce qui vient de causer un tel accident.

- Pourquoi a-t-il explosé ? Pourquoi est-ce que je finis toujours par tout faire exploser ?

Il est vrai que c'est un problème récurrent chez les sortilèges lancés par Noah. Ils ont tendance à être des plus destructeurs, même quand ils ne sont pas supposés l'être.




Bureau du Professeur - Page 3 Model_11
Baguette : Bois de Cornouiller, Plume d'Oiseau-Tonnerre, 31.27 cm, assez rigide
Galatea Têtenjoy
Galatea Têtenjoy
PNJPoufsouffle
PNJ
Poufsouffle
le Dim 14 Avr - 20:20
C'est plus fort que lui, il doit être de ceux qui ont ce besoin d'imposer leur force aux yeux des autres, de ne montrer aucune faiblesse quelque soit la situation et les difficultés qu'ils rencontrent. Mais il n'est pas dans les habitudes de Galatea de s'épancher sur les autres s'ils ne ressentent pas le besoin d'être assisté. Se relevant, elle répare la vitre explosée de son bureau avant de s'installer dans son fauteuil.

Les mains posées sur les bras du fauteuil, elle croise les jambes en attendant patiemment que le gamin ne se relève pour la rejoindre. Mais il n'en fait rien. De toute évidence, le choc a été plus brutal qu'il ne veut bien le laisser croire. Restant assis au sol, il questionne le professeur sur le pourquoi du comment et, pour la première fois, sa question semble sincère.

Et bien, je ne veux rien affirmer qui te déplaise soit en sûr, mais il n'y a que deux possibilités à ce genre de phénomène magique. Une mauvaise maitrise de ses émotions ou une incompatibilité sévère entre la baguette et son maître. S'il n'aime pas la première option, la directrice des jaunes est presque sûre qu'il réfutera en bloc la seconde hypothèse. Se rangeant par la même occasion à son avis premier.

Toutefois, pour être totalement honnête, elle doit également accorder un point au garçon. Il n'est pas exclu bien sûr que ce manque de contrôle de tes émotions soit accru par ton hyperactivité, mais quelque soit la source ce problème il faudra parvenir à le régler si tu ne veux pas risquer ta peau au moindre sortilège.


Noah Jones
Noah Jones
Modération Serpentard
Modération
Serpentard
le Mar 16 Avr - 21:42
Noah écoute la réponse du Professeur avec autant de concentration que possible. C'est à dire proche de zéro. Il ne parvient absolument pas à se fixer sur les mots qu'elle dit. Il les entend, il les reconnaît en les prenant un par un, mais il a tout le mal du monde à leur donner un sens correct. Les mots semblent voler devant ses yeux en un genre de lévitation peu stable qui finit par tous les emmêler pour donner un immense... Rien. Le gamin se frotte les yeux, n'ayant pas l'habitude que son corps décide ainsi de le lâcher.

Elle continue son petit discours, mais l'adolescent n'entend bientôt plus rien d'autre qu'un étrange bourdonnement sourd. Le monde sembla devenir subitement bien plus flou, et il ne put s'empêcher de déverser le contenu de son estomac sur le sol pendant de longues secondes, comme seule et unique réponse. Et s'il n'a de cesse de se répéter que ce n'est rien, qu'il n'a rien de grave et que ça va passer, son corps n'a visiblement pas du tout la même vision des choses que lui.

Vraiment déterminé à ne montrer aucune faiblesse au Professeur Têtenjoy, il puisa dans ses dernière réserves de force et de volonté pour ordonner à son corps de se lever. Ses jambes se replièrent, prêtes à porter son poids. Il s'accrocha à l'étagère derrière lui pour s'aider de ses bras, mais il ne parvient qu'à s'écrouler au sol en un bruit lourd, évitant de peu sa flaque de vomi pour tomber inconscient sur le sol du bureau de la Directrice des Poufsouffle. Il aurait peut être dû lui dire que ça n'allait pas si bien que ça. Mais trop occupé à vouloir conserver les masques qui le représentent chaque jour, il a été incapable de voir ses propres limites.




Bureau du Professeur - Page 3 Model_11
Baguette : Bois de Cornouiller, Plume d'Oiseau-Tonnerre, 31.27 cm, assez rigide
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum