Aller en bas
Galatea Têtenjoy
Galatea Têtenjoy
PNJPoufsouffle
PNJ
Poufsouffle
le Mar 26 Mar - 14:17

Bureau du Professeur

Protégé par tout un tas de sortilèges anti-intrusion, le bureau du professeur Têtenjoy peut se targuer d'être le bureau le plus sécurisé après celui du directeur de l'établissement. Pourtant, on en peut pas dire que le contenu du bureau ait une valeur particulièrement élevée ou que ses dossiers contiennent des informations particulièrement sensibles. Non...

C'est par simple soucis d'égo que Galatea protège son bureau afin que nul ne puisse se targuer d'être parvenu à s’immiscer dans ses affaires. Lorsque l'on enseigne la Défense Contre les Forces du Mal, la moindre des choses est de savoir se protéger des gamins importuns.

Un grand bureau de chêne sombre habille le centre de la pièce dont les murs sont couverts d'étagères, eux même emplit de livres et d'objets étranges. Contrairement au bazar qui règne sur les étagères, le bureau est exempt de tout désordre et les documents qui s'y trouvent semblent classés méthodiquement. Deux chaises font face au bureau tandis que le fauteuil recouvert de cuir du professeur trône derrière celui-ci.



Noah Jones
Noah Jones
Modération Serpentard
Modération
Serpentard
le Mar 26 Mar - 20:41
Fausses Bonnes Intentions



Noah regarde la porte du bureau du Professeur Têtenjoy d'un oeil critique. Il se trouve devant depuis plusieurs minutes maintenant, incapable de trouver la motivation de frapper à la porte pour s'entretenir avec la professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Il a promis au Professeur Slughorn qu'il verrait avec elle afin de pallier à ses petits problèmes de contrôle de magie et des émotions. Le seul hic : il n'a strictement aucune envie de mieux se contrôler. Il aime le bazar qu'il met partout sur son passage, il aime ce pouvoir explosif et dangereux que son corps semble renfermé, et il aime sentir cette puissance en lui, peu importe la façon dont elle sort.

Les conséquences de ses actes ne l'inquiètent que peu pour le moment, justement parce qu'il a toujours réussi à les minimiser avec sa tête d'ange et son sourire à toute épreuve. Mais s'il parvient sans peine à manipuler le Professeur Slughorn pour le faire aller dans son sens, il n'en va pas franchement de même avec le Professeur Têtenjoy. Son énergie débordante, son incapacité à tenir en place et son inconscience totale ne font pas de lui un élève modèle, malgré une facilité certaine pour la matière qu'elle enseigne. Mais s'il veut conserver son Directeur de Maison de son côté, il a plutôt intérêt à tenir sa promesse. Il lui suffira de montrer sa bonne volonté au Professeur Têtenjoy et tout devrait bien se passer.

Il se cale son joli sourire sur le visage avant de prendre une grande inspiration et enfin taper trois coups secs à la porte du bureau, espérant qu'elle soit belle et bien présente à l'intérieur. Sinon, bonjour la honte d'avoir perdu autant de temps devant une porte pour rien. Si elle n'est pas là, il n'aura rien à se reprocher : il pourra dire à Slughorn qu'il a bel et bien essayé, mais que les circonstances étaient contre lui et qu'il n'a malheureusement pas pu s'entretenir avec la Directrice de Poufsouffle.




Bureau du Professeur Model_11
Baguette : Bois de Cornouiller, Plume d'Oiseau-Tonnerre, 31.27 cm, assez rigide
Galatea Têtenjoy
Galatea Têtenjoy
PNJPoufsouffle
PNJ
Poufsouffle
le Mar 26 Mar - 23:55
Installée confortablement au coin de la cheminée, le professeur Galatea Têtenjoy s'adonne à l'un de ses loisirs favori : la lecture. Les livres sont pour elle une formidable source d'évasion, tant et si bien que les murs de son bureau sont couverts de livres du sol au plafond. Beaucoup sont à elle, mais quelques uns proviennent de la bibliothèque du château. Elle a prit l'habitude, depuis quelques années déjà, d'ôter de la bibliothèque tous les livres qui pourraient permettre de faciliter les devoirs de ses élèves.

Ces livres nouvelle génération sont beaucoup trop simplifiés à son goût et ne poussent pas les jeunes à se creuser les méninges plus que de raison. Tout y est noir sur blanc : aucun intérêt ! Le livre doit laisser travailler l'imaginaire, laisser à chacun sa réflexion propre et non pas bourrer le crâne de tous ces gamins d'idées préfabriquées.

Trois coups timides viennent sortir le professeur de ses pensées. Oui, entrez !
Ne bougeant pas d'un pouce, elle observa d'un œil critique la porte s'ouvrir laissant entrer... Mister Jones ?!


Noah Jones
Noah Jones
Modération Serpentard
Modération
Serpentard
le Mer 27 Mar - 0:11
Malheureusement pour Noah, une voix se fit bien entendre de l'intérieur du bureau, lui donnant ainsi l'autorisation d'entrer. Il en est presque déçu. Mais il en faut bien plus que cela pour perturber le jeune garçon qui ne doute pas une seule seconde du bien fondé de sa présence ici. Il va garder le rôle qu'il endosse habituellement face à ses professeurs. Et il n'a aucunement l'intention de s'éloigner de cette ligne de conduite qui est la sienne. Il entre donc dans la pièce en refermant la porte derrière lui. Sourire toujours aussi enthousiaste qu'habituellement, il incline légèrement la tête devant la vieille femme.

- Bonjour, Professeur. Je suis désolé de vous déranger ainsi, mais j'espérais obtenir votre aide.

Quel garçon absolument adorable, vraiment. On lui donnerait le bon dieu sans confession en le voyant ainsi. Il s'approche de la Directrice des jaunes et noirs avant de développer un peu plus la raison de sa venue en ces lieux.

- Vous n'êtes pas sans savoir que j'ai... Disons des difficultés à canaliser mon énergie. Et cela joue non seulement sur mon comportement, mais également sur la puissance de ma magie. Ou la façon dont elle s'exprime, je ne sais pas exactement, c'est assez flou. Le Professeur Slughorn m'a conseillé de venir vous voir, en tant qu'experte en ce domaine.

La façon qu'il a de présenter les choses relève de l'euphémisme le plus pur, mais elle n'en est pas moins vraie. Et sa dernière phrase est bien sûr destinée à flatter l'ego de la professeur en espérant la mettre dans les meilleures dispositions qui soient. Qui n'aime pas être considéré comme un expert ?




Bureau du Professeur Model_11
Baguette : Bois de Cornouiller, Plume d'Oiseau-Tonnerre, 31.27 cm, assez rigide
Galatea Têtenjoy
Galatea Têtenjoy
PNJPoufsouffle
PNJ
Poufsouffle
le Mer 27 Mar - 0:24
L'air circonspect, referme son livre avant de le poser sur ses genoux, écoutant avec attention ce qui peut bien mener le jeune homme à venir la voir sans y avoir été convié. Lorsque le nom de son confrère enseignant les potions est prononcé, elle lâche un Ah ! qui ne laisse alors aucune place au doute. Je ne me souvenais pas vous avoir collé dernièrement, d'où mon étonnement quant à votre présence ici voyez-vous ? Mais si c'est le professeur Slughorn qui vous envoie je comprends mieux.

Ce qu'elle ne comprends pas cependant, c'est pourquoi le gamin avait accepté aussi facilement de venir la voir. Si le château avait été à feu et à sang, c'est sans doute le dernier professeur qu'il serait venu voir, tant son aversion pour lui était connue de tous. Aversion n'est peut-être pas le bon mot... disons simplement qu'elle ne supporte pas sa gueule d'ange alors qu'il est capable des pires actes. Approchant ses mains du feu, Galatea ne savait que faire...

S'il était venu, c'est qu'il n'avait pas le choix. Accepter de l'aider serait pour lui une victoire facile. Mais d'un autre côté, si elle parvenait effectivement à canalyser le bougre, c'est elle et le corps enseignant tout entier qui serait vainqueur ! Développez vos propos mon garçon. Vous avez du mal à canaliser la puissance de votre magie ? Ou la façon dont elle s'exprime ? Après tout, rien à perdre et tout gagner, non ?


Dernière édition par Galatea Têtenjoy le Mer 27 Mar - 23:54, édité 1 fois


Noah Jones
Noah Jones
Modération Serpentard
Modération
Serpentard
le Mer 27 Mar - 14:27
Noah ne laisse strictement rien paraître à la réflexion bien peu agréable de la Professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Il est vrai que son comportement général lui attire souvent des sanctions du corps enseignant, et la Directrice des Poufsouffle est sans doute celle qui croit le moins en sa bonne foi de gentil garçon hyperactif. Il n'a cependant pas dit son dernier mot et n'a pas l'intention d'en rester là. Prenant un air contrit, il abandonna son habituelle sourire le temps de quelques mots.

- Le peu d'estime que vous placez en moi heurte mes sentiments, Professeur.

Quelle honnêteté à toute épreuve. Après tout, qu'est le jeune Serpentard si ce n'est un pauvre orphelin ayant toujours été livré à lui-même et n'ayant jamais connu l'amour d'un véritable foyer, ainsi que ses règles à suivre ? Il n'hésite pas à utiliser son passé peu joyeux pour attirer la pitié de son interlocuteur. Jamais de façon directe, la manipulation serait trop évidente. Non, simplement en faisant croire qu'il ne cherche rien d'autre qu'une façon de prouver sa valeur. Ce dont, évidemment, il se moque éperdument. Têtenjoy n'est pour lui qu'un moyen de s'assurer que Slughorn sera toujours de son côté. Et un challenge à relever, si possible.

Malgré sa méfiance évidente quant aux réelles intentions de Noah, elle finit tout de même par poser des questions en utilisant le tutoiement, montrant clairement qu'elle n'avait pas l'intention de refuser sa requête. Le jeune Serpentard retrouva aussitôt son enthousiasme habituel et réfléchit quelques instants avant de répondre en prenant soin de ne dire que la vérité. Il ne veut surtout pas qu'on puisse lui reprocher quoi que ce soit. Le mensonge n'est guère une option, il risquerait de courir à sa perte.

- Sans doute un peu des deux. Voyez-vous, lorsque l'excitation et l'adrénaline montent en moi, ma précision baisse énormément, et c'est comme si la nature de mon sortilège était parfois changée. Par exemple, un simple Expedimenta, ou même un Cracbadaboum peuvent faire autant de dégâts que... Disons un Diffindo. C'est... Problématique.




Bureau du Professeur Model_11
Baguette : Bois de Cornouiller, Plume d'Oiseau-Tonnerre, 31.27 cm, assez rigide
Galatea Têtenjoy
Galatea Têtenjoy
PNJPoufsouffle
PNJ
Poufsouffle
le Mer 27 Mar - 23:59
Le jeune homme changea d'attitude lorsque le professeur s'adressa à lui. Il semblait d'un coup un peu moins sûr de lui, en tous cas il ne souriait plus et, pour Galatea, c'était déjà une bonne chose ! Laissons là les faux semblants et traitons le problème. Le professeur ne put s'empêcher de lâcher un petit rire moqueur lorsque Noah fit mine d'être blessé. Oh je vous en prie Noah, nous savons tous les deux que les reproches, aussi sévères soient-ils, qu'un professeur peut vous adresser vous pensent au dessus de la tête. Alors cessez ce petit jeu avec moi voulez vous ?

Sans une once d'animosité dans la voix, le professeur Têtenjoy posait les bases des rapports entre les deux protagonistes. Pas question pour elle de se laisser amadouer ou de rentrer dans un quelconque petit jeu issu de l'esprit retord du gamin. Pour ce qui est du manque de précision et de l'augmentation de puissance de vos sortilèges, c'est simplement du au fait que vous êtes incapable de vous contrôler. C'est exactement ce qui se passe en cours... vous laissez votre énergie et vos sentiments prendre le dessus et vous ne contrôlez plus rien.

Elle avait dit cela comme si c'était un problème banal, sans importance ou du moins sans intérêt. Et ça tombait bien, puisqu'elle n'y porterait effectivement aucun intérêt. Elle était professeur de Défense Contre les Forces du Mal, pas nourrice pour enfants turbulents. Parlez moi plutôt des sortilèges dont la nature change sans que vous ne le vouliez... vous avez un exemple ?


Noah Jones
Noah Jones
Modération Serpentard
Modération
Serpentard
le Jeu 28 Mar - 14:32
Elle n'est pas si manipulable que ses collègues, mais cela ne fait que renforcer la détermination de Noah à son égard. Elle semble voir clair dans son petit jeu, voudrait qu'il joue cartes sur table. Mais ce n'est pas du tout son genre, il préfère garder son jeu pour lui et ne dévoiler ses cartes maîtresses qu'à la toute fin, lorsqu'il est sûr de remporter la partie. Il voit ça comme un défi, celui de bluffer, encore et encore, jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus discerner le faux du vrai.

- Je ne joue pas, Professeur, je me contente d'exprimer ce que je ressens. Et je prends bien en compte les reproches qui me sont faites, que vous le croyez ou non.

Sourire à l'appui, comment douter de ses propos ? Mais là n'est pas la question. Têtenjoy décide d'enfoncer le jeune homme un peu plus encore, parlant de son manque total de contrôle. Il faut dire qu'il n'essaie même plus de se canaliser, il s'est bien rendu compte qu'il échouait à chaque fois. Il laisse donc les choses se faire, n'en déplaise aux Professeurs de l'Académie.

- Si je pouvais contrôler mon énergie, je le ferais, Professeur. Je pense d'ailleurs que mon hyperactivité devrait me donner droit à un emploi du temps adapté, cela se passerait sans doute bien mieux.

Le sourire s'élargit. Il en joue. Il veut qu'elle sache qu'il se moque ouvertement d'elle, sans pour autant donner la moindre preuve. Son petit numéro d'enfant incompris, qui reste incapable de se contrôler malgré tous les efforts qu'il fournit est bien préparé. C'est l'image qu'il veut absolument renvoyer, peu importe que Têtenjoy y croie réellement ou pas. Il serait tout de même bien heureux s'il parvenait à déjouer l'animosité du Professeur à son égard.

- Je vous l'ai déjà dit. J'ignorais qu'un Expedimenta avait le pouvoir de fissurer un mur. Mais si vous trouvez cela normal... Ce sortilège est pour moi un moyen d'immobiliser quelqu'un, non pas de l'attaquer. J'ai déjà lancé un Colloshoo qui a complètement explosé après avoir raté sa cible aussi... Vous savez à quoi c'est dû ?

Noah lui, le sait parfaitement. Sa volonté de destruction est telle que sa magie s'en nourrit. Cela ne peut donner bon ménage avec son caractère explosif. Du moins, c'est ce qu'il a toujours pensé. Peut être qu'il pourrait tout de même essayer de contrôler ses sortilèges d'attaque pour qu'ils donnent le résultat escompté, ça pourrait lui servir.




Bureau du Professeur Model_11
Baguette : Bois de Cornouiller, Plume d'Oiseau-Tonnerre, 31.27 cm, assez rigide
Galatea Têtenjoy
Galatea Têtenjoy
PNJPoufsouffle
PNJ
Poufsouffle
le Jeu 28 Mar - 20:15

Jeune homme, si votre insolence ne vous tue pas, ce sont vos sortilèges mal maîtrisés qui le feront. Galatea ne prêta aucune forme d'attention aux propos du jeune homme. Ou du moins, elle ne prêta aucune attention à sa tentative désespérée pour la convaincre de sa bonne foi. Après quarante ans d'enseignement, le professeur en avait vu bien d'autres pour ne pas se laisser berner de la sorte.

Elle haussa tout de même un sourcil rageur lorsqu'il glissa dans la conversation que son hyperactivité devrait lui permettre un emploi du temps adapté. Bien sûr, vous voulez deux ou trois sucres avec votre tisane ? Elle n'était visiblement pas du tout d'accord avec cette idée de planning adapté. C'est parce que vous êtes hyperactif que vous n'êtes pas encore renvoyé de l'académie. N'en demandez pas trop... par contre vous devriez essayer le Quidditch. Ça ne vous sera d'aucune utilité pour les sortilèges, mais ça peut peut-être vous défouler.

Et accessoirement ça donnera l'occasion aux professeurs de souffler un peu, mais elle se garda bien de le lui avouer. Revenons à nos botrucs... les jeunes enfants déclenchent de nombreux phénomènes magiques sans le vouloir. Tout cela est lié au contrôle des émotions et dans votre cas c'est la même chose. Vous devez simplement apprendre à vous contenir en toutes circonstances. Lorsque votre colère ou votre peur vous permet d'amplifier la puissance de vos sortilèges c'est très bien ! Mais si elle parvient à en changer les effet...

Disons que tant que le sortilège reste à destination de son adversaire le gamin n'a trop rien à craindre. Cependant les sortilèges de protection ont la fâcheuse tendance à exploser lorsqu'ils sont mal maîtrisés ou que la puissance qui est insufflée dans le bouclier est trop grande. Et là, le môme risque de bien moins apprécier la farce.[/color]


Noah Jones
Noah Jones
Modération Serpentard
Modération
Serpentard
le Jeu 28 Mar - 23:22
Une nouvelle réflexion de la part du Professeur Têtenjoy vient piquer l'ego du jeune Serpentard. Elle ne mâche pas ses mots et n'hésite pas une seule seconde à se moquer ouvertement de lui et de son excuse préférée. Noah, bien que légèrement agacé, conserva son sourire de façade, haussant légèrement les épaules, comme désolé que son interlocutrice refuse de croire en sa bonne foi. La mention du Quidditch le remit cependant rapidement en selle.

- Je m'entraîne justement pour les prochaines sélections de l'équipe de Serpentard. Si le sport peut aider, je suis prêt à tout.

Il en rajoute une couche, il n'en a même pas honte. Il a beau voir que la Directrice des Poufsouffle ne mord pas du tout à l'hameçon, il ne peut s'empêcher d'essayer, encore et toujours, espérant probablement qu'en martelant assez les choses elles entrent mieux. Mais elle l'agace réellement avec ses remarques bien peu sympathique. Elle le compare aux plus jeunes enfants sorciers en pleine découverte de leur pouvoir sans la moindre gêne, et le garçon commence à perdre patience malgré son sourire toujours éclatant.

S'il garde son masque habituel, il n'en est pas moins profondément vexé. Il se détache au maximum de toutes les remarques qu'on peut lui faire sur son comportement, puisqu'il sait pertinemment qu'il cherche un peu. Mais de là à la comparer à un gamin, c'est tout de même difficile à avaler, surtout à son âge. Sourire toujours en place, les mots qui sortent de sa bouche sont pourtant bien moins calculés que les précédents.

- Professeur, avez-vous l'intention de m'apporter votre aide ou simplement de m'enfoncer ? Je m'en voudrais de gâcher votre temps.




Bureau du Professeur Model_11
Baguette : Bois de Cornouiller, Plume d'Oiseau-Tonnerre, 31.27 cm, assez rigide
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum